PROGRAMME 2021

Jeudi 29 juillet 2021 – 20h00 – Grande Salle du Pont – Entrée libre

Ce sera une soirée contrastée en présence de musiciens qui explorent des techniques étendues sur leurs instruments respectifs. A noter qu’ils viennent tous de milieux très divers à savoir le métal, le jazz et la musique électronique.

Influut (CH), c’est une rencontre entre Daniel Maszkowicz (électronique) et Nat Cilia (saxophone). Je vous laisse prendre connaissance de leur succulente présentation : « C’est l’eau et la terre jouées par le feu et l’air, le mouvement des fluides invisibles et le souffle de l’électricité, l’écoulement perpétuel d’une rivière dans son estuaire, la porte d’entrée des perceptions altérées, la porte entre deux multiverses, le passage entre le souterrain et le sur-sol. L’essence de la musique trouve son origine dans la rencontre de deux âmes aux visages et aux vies multiples. Deux approches opposées mais complémentaires se rencontrent pour explorer les voies des harmonies organiques et de la spatialisation sonore » https://ooo.szkmd.ooo/

Kurt Liedwart (RU) C’est un musicien et activiste russe important. Il est présent en Suisse pour une durée de trois mois pour effectuer une résidence de travail à Bâle. En plus de son rôle de performeur, il est le responsable du label TON (ex. Mikroton). Ce musicien haut en couleur de par son charisme et son expertise sonore radicale, nous présentera pour cette édition 2021 un solo électronique. Car Kurt n’est pas un nouveau venu en terre combière. Il a effectivement déjà participé à l’édition 2019 du festival avec le collectif Peryferyia. En effet, nous avions organisé une rencontre helvético-russe de six musiciens qui comptent parmi le paysage international de cette scène. Un manifeste sonore de cette rencontre est sorti cette année sur son propre label www.kurtliedwart.com

Vincent Glanzmann (CH) est un jeune percussionniste zurichois. Il navigue dans le son et le rythme avec virtuosité et inventivité. Son dispositif sonore est minimal pour mieux y extraire le son de chaque élément. Il nous proposera un jeu tout en douceur et ambiant pour apprivoiser les oreilles afin de bien les engager dans un tourbillon de sons. https://www.vincentglanzmann.ch

Vendredi 30 juillet 2021 – 20h00 – Grande Salle du Pont – Entrée libre

Cette soirée sera comme mise sur orbite. La physique quantique et l’infiniment petit seront connectés avec un déluge de sons. Le son minimal rejoindra la noise et les basses profondes. Quand le son rencontre les particules et l’écriture contemporaine, cela donne des expériences inoubliables.

« Je crois pouvoir affirmer que personne ne comprend vraiment la physique quantique » Richard Feynman (physicien)

Vincent Hänni (CH) est né à Genève en 1972. Guitariste, il est depuis toujours passionné par le son et son expérimentation.  Il aime autant la synthèse modulaire que la pratique des instruments acoustiques tels que la guitare et le luth. Il a composé la musique de plus d’une trentaine de films, pièces de théâtre ou chorégraphies. De 2007 à 2014, il intègre le groupe The Young Gods avec lequel il compose plusieurs albums et se produit autour du monde. Il collabore avec de nombreux acteurs de la scène expérimentale et théâtrale helvétique, dont Jacques Demierre, Maya Bösch, La Cave 12 ou encore Cindy Van Acker. En 2014, il remporte avec Rudy Decelière la résidence artistique Collide@CERN. En 2016, ils cosignent l’installation sonore “Horizons irrésolus”, fruit d’un travail de recherche de près de deux ans avec Robert Kieffer et Diego Blas, deux physiciens du CERN. Monsieur Hänni est un personnage d’envergure. https://powapowa.ch/artistes/vincent-hanni/

Noijzu (Chine/Pérou) Luis Sanz est d’origine Péruvienne, il travaille essentiellement avec du matériel de diffusion, électronique et informatique. De l’autre côté, Shuyue Zhao d’origine chinoise est une personnalité importante dans le paysage de la musique contemporaine helvétique. Tous les deux croisent le fer pour notre plus grand bonheur pour envoyer les conventions de leurs pratiques respectives dans le container du coin. Shuyue tort, souffle, brutalise son instrument la clarinette basse tandis que Luis spatialise et traite le signale électrique émis plus tôt dans la sonorisation. Une radicalité noise qui ne laissera personne indifférent. Il est aussi utile de préciser que nos deux protagonistes ont effectué de nombreuses tournées marathon dans toute l’Asie et qu’ils résident en Suisse www.noijzu.bandcamp.com

Martina Berther (CH) c’est la bassiste helvétique du moment. Vous avez pu l’applaudir dans les grands clubs européens en compagnie de Sophie Hunger ou dans les caves obscures avec son duo punk Ester Poly. Tout y passe, du féminisme au bruitiste en passant par la douceur et les sons ambiants. En solo, elle caresse les cordes ou les maltraitent pour mieux extraire la sève fondamentale de cet instrument (trop) peu mis en avant mais ô combien primordial dans le spectre sonore d’un groupe de musique. Nous serons gratifiés d’un solo de haute tenue par cette musicienne passionnée et engagée. https://www.martinaberther.ch/

Samedi 31 juillet 2021 – 20h00 – Grande Salle du Pont – Entrée libre

Nous présentons trois styles très différents et aux influences multiples. L’écriture contemporaine déclinée en différentes facettes. Nous côtoierons les astres sonores et les mélodies pop.

Marc Méan (CH) est un pianiste de formation jazz. Il a étudié dans les conservatoires de Lausanne et de Copenhague. Sa curiosité l’a amené à travailler dans des contextes divers et aventureux passant du free jazz, au rock avec Service Fun mais aussi sa rencontre avec le musicien chinois de pipa Zhang Yi.

En solo, il glisse pas à pas avec une régularité déconcertante vers les sons électroniques et un dispositif DIY mélangeant acoustique, lofi et électronique. Son approche mélodique contraste et propose de longs mouvements, harmonieux mais toujours radicaux, surprenants et déconcertants www.marcmean.com

Louis Jucker (CH) représente une vision entièrement libre, unique et crépusculaire dans le rock helvétique. Cela fait maintenant une décennie que ce multi-instrumentiste et producteur tourne à travers la planète avec ses projets. Après avoir accompagné à la basse pendant de nombreuses années le groupe de métal The Oceans, il continue son aventure musicale avec les bruyants Coilguns, diverses collaborations et en solo. C’est dans son plus simple apparat que nous nous réjouissons de le (re)découvrir. Il nous proposera un concert sincère et sans concession https://louisjucker.ch/

Francisco Meirino (CH) est un musicien électronique de Lausanne, de renommée internationale. Il travaille dans le domaine de la musique expérimentale et de la performance live. Sa musique explore la tension entre le matériel programmable et son potentiel d’échec. Son intérêt se porte d’abord sur ce qui n’est pas supposé être enregistré, la fin de vie des appareils et systèmes de son, les bruits de fond électrostatiques, les champs magnétiques; comment exploiter ces échecs sonores résultant de défaillances techniques de manière radicalement différente dans ses pièces sonores. Ses instruments de travail sont principalement le synthétiseur modulaire (eurorack), l’ordinateur, field recording, les magnétophones à bandes, les détecteurs de champs magnétiques et divers dispositifs électro-acoustiques. Il va nous étonner en proposant des sons d’ailleurs tout en domptant le bruit et l’acoustique du lieu. http://www.franciscomeirino.com/

Edition 2019
Camille Emaille (FR) – Periferiya (RU/CH) – Claude Luisier (CH) – Llama/OLO (CH) – Tamriko Kordzaia (CH) – William Nurdin (FR) – u /r (CH)

Edition 2018
Jean-Philippe Gross (FR) – Julian Sartorius (CH), Dragos Tara (CH), Christian Müller (CH), Franz Loriot (CH) – Abstral Compost (CH) – Bertrand Denzler (FR) & Félicie Bazelaire (FR) – Massicot (CH) – Vera Kappeler (CH) – Louis Schild (CH) & David Meier (CH) – Myrmek (CH) – Sydrome WPW (CH)

Edition 2017
Wood (CH) – Strom (CH) – Manuel Troller (CH) – Jérôme Noetinger + Lionel Marchetti (FR) – Kiko C. Esseiva (CH) – La Tène (CH) – Tuer (CH) – Peter Conradin Zumthor (CH) – Laurent Güdel (CH) – Cachalot (CH)

Edition 2016
Christian Kobi (CH) – Chris Corsano (USA) – Hubbub (FR) – Gilles Grimaître (CH) – Ecoute la merde (FR) – no music, just harsh noise ! – Io d’elles – Sibylle Nussbaumer & Martine Jaussy – Jacques Demierre – François Barras (CH) – Butterland (CH-DE) – OLOs (CH)

Edition 2015
Christian Müller & Silber Ingold (CH) –  Antoine Chessex (CH) – Derek Shirley (CAN/DE) – 1000 Postures (CH) – Convulsif (CH) – Obliq (DE) – Hochstapler (DE/FR) – Lusido Trio (CH) – Aidan Baker (DE/CAN) – Pascal Abbet (CH) / peintre

Edition 2014
Jamasp Jhabvala (CH) – Jonas Kocher & Michel Doneda (CH-FR) – Christian Müller & Patricia Bosshard & Loïc Grobéty (CH) – Naanzook (CH) – Strotter Instr. & Andreas Glauser (CH) – Marc Lardon (CH) – André Losa (CH)

Edition 2013
Les Sorciers de Joux (CH) – Lamine & Nathanael (SEN-CH) – Christoph Schiller (CH) – Clayton Thomas (AUS) – Loïc Grobéty (CH) – Loubatière, Laurain, Durant (FR) – Hilmar Jensson (IS) – Plaistow (CH) – Yoann Durant (FR) – Rodolphe Loubatière (FR) – Convulsif Big Band (CH)

Edition 2012
Bleu Sepia (CH) – The Fawn (CH) – Hekla (CH) – Peeping Tom (FR-DE) – Balabagui (CH) – Diatribes (CH) – Gilles Grimaître (CH) – Insubmetaorchestra (CH-DE)

Vidéo Francisco MeirinoVidéo Vincent GlanzmannVidéo Martina BertherVidéo Louis Jucker